Par Julia Itel - Publié le 7 avril 2022

Le dimanche de Pâques, alors que les chrétiens fêtent la Résurrection de Jésus, il est coutume pour les enfants d’aller chasser les œufs dans le jardin. Mais d’où vient cette tradition ? Quelle est la symbolique de la cloche ou du lapin de Pâques ? Et pourquoi sont-ils en chocolat ?
 

Quelle est l’origine des œufs de Pâques ?

 
Le carême est terminé. Les chrétiens célèbrent, le dimanche de Pâques, la résurrection du Christ. S’il est coutume de célébrer la renaissance de leur Sauveur à la messe, pour les enfants, Pâques est synonyme de chasse aux œufs en chocolat. Alors, pourquoi des œufs ? 
 

Un symbole universel 

 
Il s’avère que l’œuf est un symbole universel, que l’on trouve dans les récits de création de nombreuses civilisations et cultures du monde antique, et qui représente la naissance du monde. L’œuf symbolise le mystère de la vie : il évoque à la fois l’origine de la vie (il contient tous les possibles) mais également le cycle de la vie, dans l’idée d’un retour, d’une répétition des cycles naturels et donc d’une renaissance. Après tout, qui de l’œuf ou la poule est arrivé le premier ?
 
Ainsi, pour les Perses il y a plusieurs milliers d’année, on s’offrait des œufs de poule peints pour célébrer le retour du printemps et donc l’éclosion de la nature. Plus tard, les Romains avaient pour coutume de casser des œufs le jour du printemps et les Celtes teignaient des œufs en rouge pour fêter le retour du soleil. 
 

Dans la culture chrétienne

 
À partir du IVe siècle est instauré le temps du carême : quarante jours avant Pâques, les chrétiens doivent observer un jeûne et se privent alors d’aliments gras comme la viande, le beurre et les œufs.  
 
Mais pendant ces quarante jours, les poules continuent de pondre. Alors que faire de cette production ? On a alors l’idée de les décorer et de se les offrir au matin de Pâques, pour fêter la résurrection de Jésus et la fin des privations. Cette tradition se développe d’ailleurs un siècle plus tard par les Églises orthodoxes de Russie, de Roumanie et de Grèce.
 
À lire
   

Pourquoi mange-t-on des œufs en chocolat ?

 
Si, à l’origine, les œufs étaient décorés et peints, la tradition des œufs en chocolat arrive plus tard. Ce n’est qu’à partir du XVIIIe siècle, lorsque l’industrie chocolatière invente le chocolat à croquer (jusqu'à là, ce n’était qu’une boisson chaude) qu’on a l’idée de vider les œufs et de les remplir de celui-ci. Puis, au XIXe siècle, avec l’intensification de l’industrialisation et la fabrication des moules, des œufs tout en chocolat arrivent sur le marché.
 

Qui cache les œufs : les cloches ou le lapin de Pâques ?

 
Les cloches et le lapin de Pâques font partie de la symbolique de cette fête. Mais qui amène réellement les œufs ? 
 

À l’origine des cloches de Pâques 

 
Depuis le VIIe siècle, l’Église catholique interdit de faire sonner les cloches entre le Jeudi saint et le matin de Pâques, pour marquer cette période de deuil. Afin d’expliquer aux enfants la raison pour laquelle les cloches sont condamnées au silence, on leur aurait raconté que celles-ci profitent de l’occasion pour partir à Rome et se faire bénir par le pape. Là-bas, elles se chargent de friandises – et donc d’œufs en chocolat – puis reviennent en carillonnant annoncer la résurrection de Jésus. C'est ainsi qu’elles dispersent les œufs dans le jardin. 
 

Le lapin de Pâques, une tradition germanique

 
Dans les pays germaniques, c'est le lapin de Pâques qui cachent les œufs dans le jardin. Le lapin, ou le lièvre, est l’animal emblématique de la déesse païenne Ostara (qui a donné le nom anglais de la fête de Pâques, Easter), fêtée à l’équinoxe du printemps. Le lapin est un animal qui se reproduit plusieurs fois par an. Il est donc le symbole de la fertilité, de la fécondité, mais aussi du renouveau. 
 
À voir