Par Julia Itel - Publié le 24 mars 2022

Dans nos imaginaires, les anges sont des êtres spirituels bienveillants qui assurent notre protection. Présents dans les religions juive, chrétienne et musulmane, les anges représentent des messagers célestes permettant à Dieu de se faire plus proche de nous. 
 

C'est quoi un ange ?

 
Un ange est un être céleste dont la fonction principale est de servir d’intermédiaire entre les humains et Dieu. Dans la mesure où Dieu est « le créateur du ciel et de la terre », les anges sont considérés comme des créatures spirituelles vivant en présence de Celui-ci.
 
Le terme « ange » vient du latin angelus, lui-même traduit du grec aggelos et qui signifie « messager ». Les anges sont ainsi désignés par leur fonction, qui est de porter les messages de la part de Dieu aux êtres humains.
 
À voir
 

Une tradition datant de l’époque mésopotamienne

 
Les historiens confirment que certaines des traditions présentes dans l’Ancien Testament ont été influencées par la culture religieuse mésopotamienne, avec laquelle les Juifs ont eu des contacts étroits. 
 
Ainsi, parmi les dieux babyloniens, certains considérés « inférieurs » assumaient une fonction de messager et permettaient de délivrer les messages entre tous les dieux. Mais la figure de l’ange, que l’on se représente comme un être ailé, pourrait aussi provenir d’une figure mythique mésopotamienne, le lamassu. Cet être hybride, mi-taureau mi-homme, avec deux ailes, correspondait à un être protecteur garantissant l’ordre du monde.
 
Les anges de l’Ancien Testament assument pour la majorité cette double fonction de communication et de protection, comme l’expression de la bonté divine envers les humains. En effet, la Bible parle essentiellement de l’Alliance, c'est-à-dire de la relation entre Dieu et l’humanité et les anges sont présentés comme les serviteurs de cette relation. 
 

Les anges, des messagers célestes

 

Des intermédiaires entre Dieu et les humains 

 
Les anges sont donc au service de Dieu : ils portent ses messages et guident les êtres humains afin qu’ils accomplissent sa volonté. Pour cela, ils se manifestent aux hommes de multiples manières, en songe ou par le biais de visions.
 
Dans l’Ancien Testament, les apparitions angéliques abondent (surtout dans la Genèse). Par exemple, un ange intervient pour suspendre le sacrifice d’Isaac (Gn 22, 11) ; un autre se manifeste dans le Buisson ardent et révèle à Moïse le Dieu unique (Ex 3, 2) ; et un autre guide le peuple hébreu hors d’Égypte, vers la Terre promise (Ex 14, 19).
 

Au service de Dieu et de Jésus

 
Dans le Nouveau Testament, les anges – composant selon Luc (2, 13) une « armée céleste » - sont surtout mis à disposition de Jésus, fils de Dieu, et ont pour fonction d’annoncer son Incarnation. Les apparitions d’anges dans l’Évangile sont donc surtout présentées lors d’événements importants de la vie de Jésus. 
 
La conception de Jésus est d’abord annoncée par un « ange du Seigneur » à Joseph (Mt 1, 20), puis par l’ange Gabriel à Marie (Lc 1, 26-38). Sa naissance est communiquée par un ange aux bergers de Bethléem (Lc 2, 9-14), et c'est toujours un messager céleste qui conseille à Joseph de fuir vers l’Égypte (Mt 2, 13) puis de revenir en Israël (Mt 2, 19). Enfin, deux êtres lumineux rappelant la nature angélique préviennent les femmes de la résurrection du Christ (Lc 24, 5-7). 
 

Qui sont les archanges ?

 
Présentés au nombre de sept dans l’Ancien Testament, l’Église catholique en reconnaît trois, fêtés le 29 septembre : Raphaël, Gabriel et Michel. Le préfixe arkhè signifiant « commandement » pourrait indiquer que les archanges sont les « chefs » des anges. 
 
Dans l’angéologie israélite, on observe une individualisation de certains anges : leur nom indique la spécialité de leur fonction et tous portent en leur prénom la marque de Dieu, El, car ils sont ses fils et agissent selon sa volonté.
 

L'archange Raphaël 

 
Raphaël, « Dieu guérit », est l’ange envoyé par Dieu pour guérir de la cécité Tobith et libérer Sarra, sa future épouse, d’un démon (Tb 3, 17). Raphaël est donc considéré comme l’archange guérisseur.
 

L'archange Gabriel

 
Gabriel, « Force de Dieu », est considéré comme le messager de Dieu. C'est l’archange de la Bonne Nouvelle qui est porteur de la Révélation. Il annonce à Daniel la prophétie des 70 semaines, à Zacharie la naissance de Jean le Baptiste (Lc 1, 19) et à Marie la venue au monde de Jésus (Lc 1, 26), que l’on célèbre lors de la fête de l’Annonciation.
 
Gabriel apparaît dans les trois monothéismes. Dans l’islam il se nomme Jibril et c'est lui qui révèle les versets du Coran à Mahomet.
 

L'archange Michel (ou Michaël)

 
Michel, « Qui est comme Dieu », est le chef de l’armée céleste car il est principalement connu pour avoir combattu le diable. Représenté dans l’art comme un guerrier, il est donc considéré comme le protecteur du peuple croyant. 
 
À voir