A pied ou en car, les pèlerins viennent fêter la nativité du Christ à la “Jérusalem noire” construite, selon la légende, par le roi de Lalibela au 12ème siècle. Un pèlerinage dans les pas de la foi vivante du peuple éthiopien qui a conservé la liturgie du christianisme des premiers siècles.