Je fais un don

Né en 1868 dans une famille de tradition catholique mais sans dévotion, Paul Claudel doit à Dieu ses vocations : celle d’homme de foi, de diplomate et de poète, à défaut d’être moine.
Un vieil homme arpente les chemins d’une propriété, se recueille dans une église. C’est la figure de Paul Claudel à Brangues où il s’est retiré en 1927. Une voix chevrotante qu’un éclat de rire secoue livre ses méditations. C’est celle de Paul Claudel que l’on découvre enfin, grand-père entouré de sa famille, tel un patriarche clamant encore et toujours "qu’en dehors de la religion, point de salut". Blessé dans l’amour, exigeant envers lui-même, Paul Claudel a mêlé sa carrière littéraire à sa quête de Dieu, sa "terre promise". Depuis sa conversion en 1886, c’est elle que Paul Claudel a cherché à dire avec les mots de la poésie. Une œuvre à redécouvrir.

Notre sélection