Elu pape le 13 mars 2013, Jorge Mario Bergoglio prend le nom de François. "François, dit-il, est le nom de la paix, et c’est ainsi que ce nom est venu dans mon cœur." Jésuite, frappé par la pauvreté qu’il découvre en Argentine, il va imprégner son pontificat de la spiritualité franciscaine. S’il s’inspire de saint François, chantre de la Création et du dépouillement, c’est aussi pour nous le proposer comme modèle qui peut nous apprendre à être les instruments de paix que le Christ nous a apportée.
C’est cette double appartenance spirituelle que Jean-Yves Fischbach nous fait découvrir à travers les grands voyages du Pape qui, à l’étranger comme en Italie, illustrent sa grande culture de la rencontre, fondement de sa pastorale. À travers la pauvreté, l’écologie intégrale et la fraternité, François a choisi de conduire l’Église vers un renouveau, une conversion. Un appel, à l’image de saint François d’Assise devant une église en ruine, à restaurer la maison de Dieu.
*
Parmi les intervenants, retrouvez Christiane Rancé dans le documentaire que Pierre Lane lui a consacré : https://www.lejourduseigneur.com/videos/les-lumieres-de-christiane-rance-302